Skip to main content

Rencontre avec Maggie O’Farrell 2014

Juillet 1976. Canicule à Londres, tout semble figé. Robert Riordan part chercher son journal. Dix heures plus tard, pas de nouvelles du retraité. L’heure est venue pour Gretta, son épouse, de contacter ses trois enfants, d’expliquer avec des mots embrouillés la disparition de leur père. Pourquoi cet homme si discret, si routinier ne rentre-t-il pas ? Où est leur père ? Que leur cache-t-il ?

Née en 1972 en Irlande du Nord, Maggie O’Farrell a grandi entre le Pays de Galles et l’Ecosse. Dans son sixième roman, En cas de forte chaleur, qui paraît en janvier chez Belfond, l’écrivaine peint le portrait d’une famille d’immigrés irlandais en crise. La maternité, la dépression, le handicap, la culpabilité, le pouvoir destructeur des non-dits, le besoin de reconnaissance : on retrouve les thèmes chers à la romancière et tout son art de la construction, la sensibilité, la justesse, l'intensité si personnelle de son écriture.

« Maggie O’Farrell est l’un de ces rares auteurs qui donnent l’impression de poser leur regard à la surface des choses, mais qui en saisissent toute la profondeur. Il y a dans En cas de forte chaleur ce petit quelque chose d’exquis, un sentiment de confort, un plaisir de lecture qui rendent ce roman inoubliable et qui, je n’en doute pas, en feront un bestseller. Car, encore une fois, Maggie a fait de la magie. » (The Guardian)

Image : Maggie O'Farrell Photo ©Ben Gold