Skip to main content

Micheal Farrell
Une rétrospective

Peintre irlandais flamboyant né en 1940 à Kells (Co. Meath), Micheal Farrell élit domicile en France dès 1971 en intégrant La Ruche, fameuse et bouillonnante cité parisienne d’artistes. Tout comme d’autres exilés célèbres avant lui, Joyce et Beckett notamment, il continue pourtant d’observer étroitement ce qui se passe en Irlande. Alors que ses premières œuvres se caractérisaient par un formalisme abstrait, l’éclatement des Troubles en Irlande du Nord le galvanise au début des années 70 et l’amène davantage vers le figuratif. Jusqu’à sa disparition prématurée en 2000, Farrell traitera de façon mordante et subversive des complexités de l’identité irlandaise, de sa culture, son histoire et ses politiques. Réunissant une sélection de peintures et œuvres sur papier, cette exposition révèle tout le talent d’un artiste engagé, parmi les plus marquants de sa génération. Le travail de Farrell figure dans de nombreuses collections privées et publiques, parmi lesquelles celles de la Dublin City Gallery The Hugh Lane, l’IMMA, la BnF ou le Centre Pompidou.