Aisling McCoy and Shane Lynam

Poetics of Space

Aisling McCoy and Shane Lynam

Photographes irlandais basés à Dublin, Aisling McCoy et Shane Lynam partagent un même intérêt pour l’environnement architectural du continent européen. Tous deux s’intéressent à la place ambiguë qu’occupe l’architecture, entre représentation d’un concept et réalité construite, espace physique et espace vécu, sans cesse redéfini et réimaginé par ses habitants et la société en général. Cette exposition “Poetics of Space” (Poétique de l’espace) présentée à l’Espace Lhomond, à quelques pas du CCI, inclut des œuvres de différents projets, y compris la série « Fifty High Seasons » de Shane Lynam et « and live the space of a door » d’Aisling McCoy.

Le travail d’Aisling McCoy révèle nos façons d’habiter et d’imaginer l’espace. Sa formation d’architecte occupe une place centrale dans sa pratique artistique, par laquelle elle explore le conflit entre architecture en tant que concept intellectuel, créé à travers des images, et sa traduction en bâti. A l’Espace Lhomond sont présentées des œuvres de sa série « and live the space of a door », qui ont pour sujet l’aéroport Tempelhof à Berlin, utilisé comme lieu d’hébergement d’urgence pour des réfugiés en attente du traitement de leur demande d’asile. Cet usage du Tempelhof pose un problème insoluble : comment habiter un aéroport, le non-lieu par excellence ? 

Avec « Fifty High Seasons », Shane Lynam - qui est actuellement en résidence au CCI - nous propose un regard tendre et bienveillant sur les cités balnéaires qui ont vu le jour dans les années 60 entre Montpellier et Perpignan. La “Mission Racine” est alors mise en place pour développer plusieurs stations balnéaires de la région, adaptant chaque ville à son environnement naturel. En développant le tourisme, le but était de créer une nouvelle source de revenus pour la région Languedoc-Roussillon. Le projet avait aussi un but social : faire en sorte que les riches ne soient pas les seuls à pouvoir profiter de vacances le long de la côte méditerranéenne. Fasciné par leur architecture qui détonne dans le paysage et contraste avec les villages alentours, Shane Lynam nous montre avec « Fifty High Season » ce que sont devenus cinquante ans plus tard ces lieux de vacances insolites.

“and live the space of a door” a reçu le soutien du Next Generation Bursary Award du Arts Council of Ireland.

« Fifty High Seasons » est exposé en partenariat avec la Galerie Bertrand Grimont. Le travail de Shane Lynam sera également présenté sur le stand de la galerie pendant Paris Photo.