Dans le cadre de la Semaine des cultures étrangères du FICEP

Ursula Burke

A False Dawn

Ursula Burke

Travaillant aussi bien la porcelaine que la broderie ou le dessin, Ursula Burke s’intéresse aux questions de la représentation et de l’identité, ainsi qu’aux abus de pouvoir dans les sphères sociale et politique. Ayant longtemps vécu à Belfast, l’artiste s’appuie souvent sur le contexte nord-irlandais pour aborder de manière critique des situations internationales semblables. Les sculptures inédites présentées au CCI dans A False Dawn (Un faux espoir) et la peinture murale créée in situ témoignent de son appropriation d’une esthétique profondément ancrée dans la tradition classique. En les réinsérant dans l’ère contemporaine, elle crée une passerelle conceptuelle entre un « idéal » classique et la « réalité » de la société post-conflit en Irlande du Nord.

Programmation détaillée de la Semaine des cultures étrangères (20-29 sept), organisée par le Forum des Instituts Culturels Etrangers à Paris, dont le thème est cette année « Les créatrices ».