Here Lies

Here Lies

Inspiré des écrits et de l’expérience d’Antonin Artaud
Interprété par Olwen Fouéré
Mis en scène par Selina Cartmell
Création sonore de Roger Doyle
Décors et lumières de Paul Keogan

« Here Lies », installation-performance de la compagnie Operating Theatre, retrace le périple d’Antonin Artaud à travers l’Irlande en 1937.

Sous l’emprise d’une vision apocalyptique, l’acteur-écrivain français Antonin Artaud arrive dans le comté de Cork, muni d’une canne qu’il croit être la houlette de Saint Patrick. Son voyage l’amène à Inis Mór et à Galway, où il séjourne à l’Hôtel Impérial sans avoir les moyens de payer la facture. Quelques jours plus tard, il est arrêté à Dublin et expulsé en France sur le SS Washington à destination de Cherbourg. Devant effectuer une réparation, des hommes de bord entrent dans sa cabine; effrayé, Artaud les attaque. Il est revêtu d’une camisole de force pour le reste de la traversée et on le conduit ensuite à l’asile le plus proche.

Pour Antonin Artaud, ceci marque le début de neuf années d’internement dans des asiles d'aliénés pendant lesquelles il subit cinquante-sept traitements aux électrochocs. Brisé, il est transféré en maison de santé en 1946. Les écrits de cette dernière période de sa vie, dont le poème « Here Lies », figurent parmi les plus renommés de son œuvre.  Artaud décède en 1948, retrouvé assis à l’extrémité de son lit en tenant sa chaussure.

L’installation-performance « Here Lies » tire son titre du texte d’Artaud. Elle est interprétée par Olwen Fouéré, l’une des actrices irlandaises actuelles les plus connues, avec Roger Doyle, compositeur de musique électronique contemporaine le plus en vue d’Irlande. Olwen Fouéré a récemment été en résidence auprès de la compagnie du Théâtre du Radeau. Cette performance s’inscrit dans le cadre du Festival Paris Beckett 2006, reconnaissant ainsi l’influence d’Artaud sur les écrits de Samuel Beckett.



Tags: samuel beckett,antonin artaud,selina cartmell,olwen fouéré