Wilde Days in Paris

De Profundis

De Profundis

En 1897, c'est du fond de sa cellule que Wilde écrit De Profundis, longue lettre adressée à son jeune amant, Lord Alfred Douglas. Plus qu'une lettre : la confession émouvante d’un homme blessé. Accablé par la douleur et la honte, il se déchaîne avec une tendresse paradoxale contre celui qu'il appelle son « ami », manipulateur égocentrique et immature.

« Christophe Truchi livre une partition parfaite, où l'exaltation du génie de Wilde se confronte à la souffrance de l'enfermement et des désillusions. » (Théâtrorama)