Siobhán McDonald

Crystalline

Siobhán McDonald

Mes œuvres constituent une tentative de fusionner la poésie et la science. Dans mes projets, j’aime envisager d’un point de vue artistique des disciplines comme la physique, et prendre en compte le contexte global dans lequel se trouve la Terre. 

La Terre serait entrée dans une nouvelle ère géologique - l’Anthropocène - avec la révolution industrielle et l’impact significatif de l’activité humaine sur la planète. C’est dans ce contexte que Siobhán McDonald explore la notion fondamentale du temps et l’évolution de l’écosystème terrestre. Avec délicatesse, elle cherche à rendre tangibles les traces de l’époque préindustrielle et les énergies créatrices inhérentes au monde naturel : atmosphères, particules, graines et sons. Une expédition en Arctique en 2015 ainsi que sa collaboration avec l’Agence Spatiale Européenne et le Collège des Sciences de l’University College Dublin constituent la base scientifique du travail de l’artiste. L’exposition présente une douzaine d’œuvres dont des toiles inspirées de plaques photographiques retrouvées sur des lieux d’explorations polaires au 19e siècle (ci-dessous).

L’œuvre Crystalline - Solar Orbiter est composée de nombreuses pièces sculpturales recouvertes d’un mélange de carbone et d'os carbonisés développés par l’entreprise irlandaise Enbio pour le contrôle thermique de satellites et sondes spatiales. (image : détail de l'oeuvre)
Cyathea australis 2016, est une série de dessins photogéniques faite à l’aide de nitrate d’argent et de lumière sur papier ancien. Créée dans le cadre du Programme for Experimental Atmospheres and Climate à l’University College Dublin, les images ont été produites dans l’atmosphère récréé de l’époque glaciaire nommée Carbonifère (c’est-à-dire 400 ppm CO2 et 24% O2).
 

L’artiste expose également un récipient en verre qui renferme l’atmosphère recréée d’il y a 400 millions d’années !

En véritable alchimiste, mariant l’art et la science, Siobhan McDonald considère ces œuvres comme des « hublots réels et imaginaires sur d’autres époques ».

Commissaire de l’exposition: Helen Carey



Tags: siobhan mcdonald,helen carey